Publicité

Les frênes du quartier continuent de se transformer en mobilier urbain

Environnement
Le bois de plus de 200 frênes du territoire a été transformé en 112 pièces de mobilier urbain aux quatre coins de l’arrondissement. (photo: courtoisie)

Le bois de plus de 200 frênes de Rosemont-La Petite-Patrie a été transformé en 112 pièces de mobilier urbain installées sur l’espace public aux quatre coins de l’arrondissement, depuis le printemps.

Dans La Petite-Patrie, le parc Molson vient d’ailleurs tout juste de recevoir de nouvelles chaises géantes très design qui rappellent la forme de la lettre « W ». Deux bancs circulaires y seront également installés le printemps prochain.

« Je suis satisfait des résultats du projet et impressionné par le nombre de frênes qui ont été transformés en différentes pièces de mobilier que l’on retrouve désormais dans les parcs, les ruelles vertes ainsi que sur la piste des Carrières et certaines artères commerciales du quartier », explique le maire de l’arrondissement, François William Croteau.

En plus d’avoir valorisé le bois d’environ 200 frênes, ce projet a créé de l’emploi et a soutenu la mission de deux organismes à but non lucratif, Écolo-Boulot et Les Ateliers d’Antoine, qui accompagne des jeunes et des adultes engagés dans une démarche de réinsertion socioprofessionnelle. 

Vos commentaires
loading...