Publicité

Des comités de quartier pour valoriser la démocratie

Élus
Les citoyens s’impliquant dans les comités de quartier déposeront leurs recommandations au Conseil d’arrondissement. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Dès l’an prochain, les citoyens de Rosemont–La Petite-Patrie pourront prendre part aux décisions relatives à l’arrondissement via des comités de quartier.

« Ces comités de quartier permettront aux citoyens de participer davantage à la démocratie locale et se sentir plus concernés par les prises de décision de l’arrondissement, d’une part, et d’autre part, cela permettra à l’arrondissement de prendre de meilleures décisions en étant plus à même de répondre finement aux besoins des citoyens dans chacun des quartiers », explique le maire de Rosemont–La Petite-Patrie, François William Croteau, contacté par le journal La Petite-Patrie.

Les citoyens s’impliquant dans les comités de quartier sur une base volontaire seront invités à se consulter sur les décisions que l’arrondissement doit prendre et à déposer leurs recommandations au Conseil. Ceux-ci pourront également faire des recommandations sur des besoins qu’ils ont dans leur secteur.

Il pourra s’agir de dossiers se rapportant à la culture, aux sports, aux activités de la voirie, au développement social ou encore à l’aménagement du territoire.

« [Le] Conseil aura l’obligation de consulter et de faire participer les comités de quartier », précise M. Croteau.

Inspiré d’ailleurs

L’initiative est inspirée des conseils de quartier de la Ville de Québec et des comités de ruelles vertes.

Depuis 2010, diverses expériences de démocratie participative et d’appropriation de l’espace public par les citoyens connaissent un succès. L’arrondissement cite notamment en exemple le Programme de ruelles vertes, la campagne de verdissement Faites comme chez vous ! et les récents projets de codesign urbain.

« Je fais ma thèse de doctorat sur la gouvernance urbaine à Montréal, et le concept de participation citoyenne est au coeur de mes recherches. Je crois personnellement que donner plus de pouvoir aux citoyens est la clé du succès pour les villes au XXIe siècle », affirme François William Croteau.

L’arrondissement entame les démarches à savoir ce qu’elle entend par « comité citoyen » et tente d’élaborer des moyens pour que tout le monde s’entende. Toutes les modalités concernant la formation des comités de quartier seront dévoilées en début d’année 2017.

Vos commentaires
loading...