Publicité

Des restaurateurs d’un jour dans La Petite-Patrie

Vie de quartier
On compte une quinzaine de restaurants éphémères à Montréal pour l’édition du 12 novembre 2016 (photo : Gracieuseté de Capucine Fidalgo)

Des citoyens de La Petite-Patrie participeront au carnaval culinaire Restaurant Day, le 12 novembre prochain. Un événement qui vise à donner la chance à qui le veut bien de devenir restaurateur d’un jour.

Quatre fois par année, soit une fois par saison, les citoyens du monde entier sont invités à se joindre au carnaval culinaire Restaurant Day.

L’événement consiste à préparer simplement des petits plats et à les faire découvrir à l’entourage de son quartier à bas prix pendant quelques heures ou toute une journée. Que ce soit dans un commerce, une ruelle verte, un bureau ou directement chez soi, la beauté du concept réside dans l’éphémérité du restaurant et dans la volonté du restaurateur d’un jour à faire découvrir ses spécialités à d’autres gens que ses amis.

La résidante de La Petite-Patrie Capucine Fidalgo, qui œuvre professionnellement dans le domaine de la direction artistique, se prêtera au jeu le 12 novembre prochain, en compagnie de ses deux amies. Au menu : samoussas, petits gâteaux et boissons chaudes à prendre sur place ou pour emporter.

Rencontre test

« Je trouvais ça chouette de partager et de rencontrer des gens du quartier ; c’est bien de rencontrer ses voisins autour d’une bouffe », considère la résidante, qui a réaménagé le petit loft de sa collègue pour faciliter la cuisine et être en mesure d’avoir une trentaine de places assises.

D’autre part, son amie Marie-Doulce Corby compte ouvrir son commerce de pâtisserie dans le quartier prochainement. Ce sera pour elle l’occasion rêvée de tester ses produits.

« Ça va lui permettre de faire des essais pour voir ce que les gens aiment avant son ouverture, de regarder à combien revient un gâteau et à combien elle pourrait vendre. Pour elle, c’est un test, et pour nous c’est du fun! », raconte Mme Fidalgo.

Préparation

Les trois filles mettent la main à la pâte depuis un mois. Elles en sont désormais à tester leurs produits : analyse sur le goût des samoussas après congélation, meilleur temps de cuisson et analyse du temps de décongélation sont au rendez-vous.

Le Restaurant Day mise avant tout sur l’expérience et l’idée de spontanéité.

« On s’est rendu compte qu’on avait une base et qu’on allait la vendre à 50 % pour faire une marge, mais par rapport à la fabrication et la journée, ce n’est rien du tout », précise Capucine Figaldo.

Certains citoyens qui participent à l’événement optent plutôt pour une cotisation volontaire ou encore pour une formule trois services pour quelques dollars par personne.

Phénomène en expansion

Le Restaurant Day est une initiative mondiale, qui existe à Montréal depuis février 2014. La première édition avait accueilli de 10 à 15 restaurateurs d’un jour alors qu’en mai 2016, plus de 130 restaurants avaient été recensés à travers Montréal.

Selon un article publié dans Le Journal de Montréal, plusieurs professionnels s’étaient insurgés contre ce phénomène qui ne cesse de prendre de l’expansion, notamment à cause de l’absence de permis et de normes alimentaires.

À lire également : 5 participants au « Restaurant Day » à découvrir dans Petite-Patrie

Vos commentaires
loading...