Publicité

Sensibiliser les citoyens aux angles morts des véhicules lourds

Transport
Contrôle routier Québec suggère de se tenir en dehors de la zone rouge. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Contrôle routier Québec et la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) ont invité les citoyens de Rosemont-La-Petite-Patrie à monter à bord d’un camion de la Ville de Montréal afin de les sensibiliser aux angles morts des véhicules lourds.

Du marquage avait également été fait au sol pour montrer où nous devons nous situer comme piétons, cyclistes ou automobilistes à l’approche de tels véhicules. À travers cet exercice, qui a eu lieu la semaine dernière, Contrôle routier Québec espère diminuer le nombre d’accidents et de décès impliquant des véhicules lourds.

Le 31 mai 2016, une dame a été renversée par un camion à benne qui effectuait un virage à l’intersection des rues Rosemont et Chambord, soit tout juste en face de l’endroit où a eu lieu l’exercice de sensibilisation.

Contrôle routier Québec et la Société de l’assurance automobile du Québec se sont joints à la police de Rosemont-La-Petite-Patrie dans le cadre de l’activité « Café avec un policier » pour sensibiliser les citoyens du quartier. Cette campagne de sensibilisation est menée à l’échelle provinciale depuis le printemps 2015.

Les angles morts situés sur les côtés et à l’avant du véhicule lourd sont les plus importants. (photo : Capture d’écran — Société de l’assurance automobile du Québec)

Imposants angles morts 

Selon un sondage réalisé en 2014 par la SAAQ, 62 % des personnes interrogées n’étaient pas en mesure de situer les angles morts des quatre côtés des véhicules lourds (les parties non couvertes par les rétroviseurs ou les fenêtres du véhicule et qui ne sont donc pas des angles visibles par le conducteur).

Lors de l’hiver 2008-2009, quatre piétons ont péri à Montréal pendant des opérations de déneigement. Le coroner Luc Malouin a alors identifié deux situations problématiques.

Il n’y a aucune visibilité à l’arrière à cause du chargement. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

La première est lorsque le piéton passe directement à l’avant d’un véhicule lourd avant que celui-ci ne démarre. Plusieurs citoyens n’auraient pas conscience que le capot limite la visibilité possédée à l’intérieur du camion. Certaines voitures ne peuvent être aperçues ; nul besoin de décrire ce qu’il en est donc pour un piéton ou un cycliste.

La deuxième est lorsque le piéton est situé sur le trottoir, à droite d’un véhicule lourd, et qu’il s’apprête à traverser l’intersection au moment où le véhicule s’apprête à tourner à droite. Malgré une petite fenêtre située au bas de la portière du côté passager, la hauteur du véhicule empêche le conducteur de voir s’il y a un individu qui s’approche au même moment.

Également, les rétroviseurs ne couvrent pas une large superficie et quelqu’un qui ne se trouve pas assez loin derrière ne peut être vu par le conducteur du véhicule lourd.

fenetre-passager

Une petite fenêtre, située du côté passager, permet au conducteur de voir si un individu est à proximité. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Se tenir loin

Pour demeurer dans un environnement sécuritaire, Contrôle routier Québec suggère aux piétons et aux cyclistes de se tenir loin derrière les côtés du camion et d’être attentif aux clignotants. Selon la Société de l’assurance automobile du Québec, « si vous ne pouvez voir les yeux du conducteur, que ce soit dans un rétroviseur ou par la fenêtre, il ne vous voit pas. »

En tant qu’automobiliste, on ne devrait pas se situer ni à gauche ni à droite. « Quand on voit le véhicule au complet dans notre rétroviseur, ça veut dire qu’on est assez loin en avant pour rouler sans danger. Quand on se trouve à l’arrière, on devrait voir les deux miroirs », explique la contrôleuse routière, Marie-Josée Michaud.

Selon les données fournies par Contrôle routier Québec, les véhicules lourds ont été impliqués dans 3.9 % des accidents ayant causé des blessures à des cyclistes. Près du tiers (31.4 %) des accidents mortels de cyclistes impliquaient un véhicule lourd entre 2008 et 2013.

Quoi faire si on circule près d’un véhicule lourd :

  • Évitez de vous trouver dans les angles morts d’un véhicule lourd.
  • Assurez-vous que son conducteur vous a vu avant de traverser devant lui. En cas de doute, laissez-le passer.
  • Portez attention aux clignotants des véhicules aux intersections.
  • Soyez visible (vêtements voyants,bandes réfléchissantes, etc.).
  • N’oubliez pas que le conducteur ne vous entendra pas si vous tentez de signaler votre présence.
    Et si vous êtes un cycliste :
  • Ne dépassez jamais par la droite près d’une intersection.
  • Soyez prudent aux intersections, immobilisez-vous loin devant ou derrière un véhicule lourd, mais jamais à ses côtés.
  • Si un véhicule lourd vous dépasse,anticipez l’effet de turbulence, c’est-à-dire le coup de vent qui suivra. À vitesse élevée, il peut être assez puissant pour vous déséquilibrer.

Source : Société de l’assurance automobile du Québec, Angles morts des véhicules lourds

 

À venir la semaine prochaine : La cartographie des accidents impliquant des véhicules lourds dans La Petite-Patrie

Vos commentaires
loading...