Publicité

Hopper récolte 82 millions

Économie
Hopper permet de prédire les prix un an d'avance, à la journée près, à 5 $ près, 95 % du temps. (Photo: YouTube)
Hopper permet de prédire les prix un an d’avance, à la journée près, à 5 $ près, 95 % du temps. (Photo: YouTube)

La dotcom Hopper, basée dans La Petite-Patrie, vient de conclure une ronde de financement de 82 millions de dollars.

Hopper, qui offre une application pour téléphone intelligent IOS en Android qui permet de choisir les meilleurs prix et de réserver des billets d’avion, compte 10 millions d’installations depuis son lancement, en 2015. L’entreprise de la rue de Gaspé est, dans les faits, active dans le big data, c’est-à-dire l’exploitation d’importantes banques de données. Les algorithmes de Hopper analysent des milliards de prix de billets d’avion chaque jour (ceci n’est pas une erreur de typo).

Hopper est une des applications de voyage les plus populaires sur la planète. Google, Apple et les Webby Awards l’ont récompensée à plusieurs reprises. Frédéric Lalonde, cofondateur et président de Hopper, a déjà dit publiquement que l’application permet « de prédire les prix un an d’avance, à la journée près, à 5 $ près, 95 % du temps. »

En fait, l’application permet de choisir maintenant des vols correspondant aux dates et destinations de son choix, ou suggère d’attendre avant d’acheter. L’application propose même une heure et un prix cibles pour faire la transaction, et lancera des alertes en conséquence. Hopper permet des économies moyennes entre 5 % et 10 % du prix du billet, parfois jusqu’à 40 %, affirment ses dirigeants.

Hopper vend des billets dans plus de 120 pays et 40 % de ses revenus sont générés à l’international.

Hopper, qui est installée dans une ancienne fonderie de la rue de Gaspé, a ouvert un bureau à Cambridge, en banlieue de Boston, pour profiter des talents issus de la communauté technologique gravitant autour du MIT et de Harvard. Elle emploie une quarantaine de personnes, mais entend effectuer plus de 80 embauches en 2017.

M. Lalonde a fondé Hopper en 2007 après avoir quitté un poste de vice-président chez Expedia, à qui il avait vendu sa dotcom New Trade, en 2002, pour plusieurs millions. En 2008 et en 2011, Hopper a effectué deux rondes de financement qui lui ont permis de récolter une quarantaine de millions auprès d’institutions et de financiers, comme la BDC, Accomplice, OMERS, Brightspark Ventures et Investissement Québec. La Caisse de dépôt et placement du Québec a investi une quarantaine de millions lors de la troisième ronde de financement, qui s’est conclue récemment.

Vos commentaires
loading...