Publicité

Françoise David dit au revoir à la vie politique

Élus
La députée de la circonscription de Gouin, Françoise David, en compagnie de la députée Manon Massé et du député Amir Khadir, lors de l’annonce officielle. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

La députée de la circonscription de Gouin, Françoise David, quitte la vie politique pour des raisons de santé.

«Je ressens depuis le début de l’automne 2016 une fatigue qui ne me quitte pas. Je supporte de moins en moins le stress et le rythme inhérent à la vie politique. Le tourbillon médiatique m’épuise », a expliqué la députée et co-porte-parole de Québec solidaire (QS), Françoise David, lors d’une conférence de presse tenue jeudi matin au Centre N A Rive dans La Petite-Patrie.

Pour la députée de 69 ans, « les gens de Gouin méritent une représentante ou un représentant politique plein d’énergie et d’enthousiasme pour défendre leurs droits, leurs valeurs et leurs intérêts à l’Assemblée nationale ».

Celle-ci s’est montrée émue lors de l’annonce de son départ immédiat. Le président de Québec solidaire, Andrés Fontecilla, la députée de Sainte-Marie–Saint-Jacques, Manon Massé, et le co-porte-parole de Québec solidaire et député de Mercier, Amir Khadir, étaient à ses côtés.

Françoise David est députée dans la circonscription de Gouin depuis 2012. La députée avait récolté 46,15 % des voix (15 509) devant le péquiste Nicolas Girard (32,55 %). Mme David a été réélue aux élections de 2014 avec 51 % des suffrages.

Relève

Françoise David a assuré que la circonscription de Gouin ne sera pas laissée pour compte.

« Sous réserve de ce que le parti décidera après mon départ, ce que je dis est qu’il y aura dans Gouin un député solidaire. J’assure déjà les gens de la circonscription qu’on va vraiment tout faire pour que Gouin soit heureux et fier de son nouveau député ou de sa nouvelle députée », a-t-elle lancé, en précisant espérer fortement que les citoyens de Gouin maintiennent le choix d’opter pour Québec solidaire.

« Faites-nous confiance. On va vous envoyer une personne qui va vraiment répondre à vos besoins », a ajouté Mme David, qui a cofondé Québec solidaire il y a 11 ans.

Satisfaction

Françoise David affirme quitter la vie politique « avec le sentiment du devoir accompli ».

« J’essaie de me demander ce que j’aurais pu faire de plus et, franchement, il n’y a pas de 25e heure dans une journée. Je pense que moi, mes collègues, le comité de coordination et tous les militant(e)s de QS luttent avec acharnement depuis 11 ans. Est-ce qu’on peut faire mieux ? Sûrement, mais on travaille fort pour y arriver », assure-t-elle.

Avec son combat d’insuffler moins de partisanerie à l’Assemblée nationale, le projet de loi 492 visant à interdire l’éviction des aînés à faible revenu de leur logement représente l’une de ses plus belles réussites. La problématique lui avait été partagée par le comité logement de Rosemont et de La Petite-Patrie à son arrivée dans la circonscription. Il a fallu deux ans à la députée pour mener cette loi de deux articles à être adoptée en juin dernier.

« Je sais, par le comité logement du quartier, que ça touche des gens très concrètement, qui étaient menacés d’éviction. Et quand le comité logement les appelle pour leur dire qu’ils ne peuvent pas se faire mettre dehors, je dois dire que ça fait très plaisir ! », a témoigné Mme David sous les applaudissements d’une vingtaine de citoyens de la circonscription.

Continuité

Françoise David ne réclame pas l’allocation de transition offerte par l’Assemblée nationale puisque sa retraite est définitive. Elle reste membre du parti.

« Même si je quitte ma fonction de députée de Gouin, je continuerai d’habiter cette circonscription et de m’y intéresser. Soyez assurés-es de mon soutien aux projets porteurs des valeurs qui me tiennent à coeur : la justice sociale, l’égalité entre les femmes et les hommes, le respect de l’environnement, l’inclusion », peut-on lire dans une lettre de départ qu’elle a envoyée aux organismes communautaires de la circonscription.

Une journée portes ouvertes se tiendra pour les résidents de la circonscription de Gouin. Le 26 janvier prochain, ceux-ci pourront rencontrer et discuter la députée sortante. La rencontre se tiendra entre 14 h et 19 h à son bureau situé au 1453, rue Beaubien Est.

Le bureau de circonscription demeure ouvert jusqu’à l’élection partielle dans Gouin. Ses attachés politiques, Julie Larose et Jean-François Hugues, assureront la continué du travail entamé.

Vos commentaires
loading...