Publicité

L’arrondissement sous forme de galerie d’art pour le 375e de Montréal

Culture, Vie de quartier
Quelques oeuvres sont exposées dans la ruelle sans nom située derrière la Galerie Artgang au 6524, rue Saint-Hubert. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

L’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie prendra la forme d’une galerie éphémère pour le 375e anniversaire de Montréal.

C’est Artgang Galerie, située sur la Plaza Saint-Hubert, qui coproduira et diffusera les interventions d’art public présentées sous divers médiums. L’équipe de Artgang s’est engagée à contribuer activement à la revitalisation artistique du quartier avec le projet MTL375 Rosemont Petite-Patrie, qui a été initié pour les célébrations de la métropole.

Au moins 375 œuvres seront créées sur une base bénévole par des artistes professionnels et amateurs, qui ont été sélectionnés par appel d’offres.

« Nous n’avons pas mis de barèmes ou de thèmes, car le but principal du projet est d’aider à démocratiser l’art. On ne voulait donc pas être trop sélectif dans le genre d’artistes afin d’offrir la plus grande variété. On a laissé beaucoup de liberté », fait part la chargée de projet de MTL375 Rosemont–Petite-Patrie, Jessye T. Thomas. Celle-ci avoue également avoir été surprise par la réception positive des artistes à participer au projet.

L’arrondissement sous forme de galerie

Une première série de plus de 70 œuvres sur petits canevas de bois sont exposées autour de la patinoire du parc de Gaspé depuis le 21 décembre dernier, ainsi que dans la ruelle sans nom, située derrière le Artgang, au 6524, rue Saint-Hubert.

« Les gens sont intéressés et les gens du quartier sont contents de voir des œuvres apparaitre un peu partout » témoigne Jessye T. Thomas.

Le 6 janvier prochain, le parc Molson accueillera la deuxième série de canevas sur bois. À cette date, l’arrondissement comptera environ 130 œuvres exposées. Les discussions quant aux lieux supplémentaires sont encore en cours et ceux-ci ne peuvent donc pas être confirmés pour le moment.

Nouvelles créations au printemps

Au printemps, les artistes sélectionnés délaisseront les canevas pour plutôt opter pour des invasions urbaines. « Ce serait par exemple un dessin qui se répèterait plusieurs fois ou quelques projets muraux », explique la chargée de projet de MTL375 Rosemont–Petite-Patrie, en précisant que le projet est encore en développement.

Comme autre exemple, Mme Thomas cite un artiste avec qui l’équipe de Artgang Galerie travaille, qui appose des diachylons en aérosol sur des lieux ayant besoin d’amour.

« Dans Rosemont–La Petite-Patrie comme dans les autres quartiers, la créativité et la vitalité montréalaises s’expriment avec audace et originalité, confirmant la réputation de Montréal en tant que métropole culturelle », a fait savoir par communiqué le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux.

MTL375 Rosemont–Petite-Patrie se tiendra jusqu’au 31 décembre 2017.

Vos commentaires
loading...