Publicité

Les américains en visite sur la Plaza Saint-Hubert

Vie de quartier
L'article « Fives Places to Go in Montreal », publié par le New York Times le 11 janvier dernier, met en valeur cinq commerces situés dans La Petite-Patrie. (photo : capture d'écran)
L’article « Fives Places to Go in Montreal », publié par le New York Times le 11 janvier dernier, met en valeur cinq commerces situés dans La Petite-Patrie. (photo : capture d’écran)

Suite à l’article publié par le prestigieux New York Times mettant en valeur cinq commerces logés dans La Petite-Patrie, plusieurs New Yorkais ont visité la Plaza Saint-Hubert.

« Le personnel du roi du Smoked Meat, du Café Candide et d’autres commerçants m’ont affirmé avoir vu une augmentation dans leur achalandage de clients provenant de New York. C’est probablement des gens qui ont lu l’article, qui étaient en visite à Montréal et qui sont venus découvrir la Plaza », affirme le directeur général de la Société de développement commercial (SDC) de la Plaza Saint-Hubert, Mike Parente.

Questionné à savoir s’il a personnellement observé plus d’achalandage qu’à l’habitude, M. Parente indique que les chiffres seront connus que cette fin de semaine.

L’article « Five Places to Go in Montreal », publié par le New York Times le 11 janvier dernier et rédigé par la journaliste indépendante Ingrid K. Williams, met en valeur trois commerces de la Plaza Saint-Hubert : le restaurant Montréal Plaza, tenu par le chef Charles-Antoine Crête, la galerie ArtGang Montréal et le Candide Café.

Le bar Yïsst et Pâtisserie Bicyclette, tous les deux localisés sur la rue Saint-Zotique dans La Petite-Patrie, complètent les cinq endroits à visiter.

Belle surprise

« On était vraiment surpris que le New York Times vienne parler de Montréal et notamment de la Plaza Saint-Hubert. Ça été vraiment une belle surprise en ce début d’année », témoigne M. Parente, qui a pris connaissance de l’article le matin de sa publication. Depuis, son téléphone n’arrête pas de sonner et les questions abondent concernant la Plaza Saint-Hubert. Le directeur général est loin de s’en plaindre.

Au-delà de la visibilité offerte par l’un des plus prestigieux journaux américains, celui-ci réaffirme la raison d’être de la Plaza, visitée par 4 millions de personnes entre le 1er juillet et le 30 novembre 2016.

« L’article du New York Times rend hommage aux commerçants pour le produit qu’ils offrent, qui est un produit unique et apprécié par les gens », dit-il.

Plan de revitalisation

Plusieurs locaux vacants peuvent être observés sur la rue Saint-Hubert. Cette réalité ne s’améliora pas dans les prochaines années puisque des travaux sont prévus en 2018.

« Il n’y aura pas une manne de commerces qui vont venir investir sur la Plaza. C’est sûr qu’au fur et à mesure que les commerces vont avoir des baux qui vont venir à terme, il y en a plusieurs qui ne voudront pas passer au travers des travaux, rend compte Mike Parente. Les gens du monde des affaires savent très bien que tu ne vas pas t’implanter dans un chantier. »

Toutefois, c’est un mal pour un bien qui permettra à la SDC de mettre sur pied un plan de revitalisation.

Vos commentaires
loading...