Publicité

Alexandre Champagne devient ambassadeur pour Lozeau

Culture
Le photographe et fondateur de Trois fois par jour, Alexandre Champagne, donnera des cours de photographie en collaboration avec Lozeau. (photo : Gracieuseté)
Le photographe et fondateur de Trois fois par jour, Alexandre Champagne, donnera des cours de photographie en collaboration avec Lozeau. (photo : Gracieuseté — Lozeau)

Alexandre Champagne, photographe et fondateur du populaire magazine Trois fois par jour, prêtera son talent à titre de professeur de photographie. Dès le mois d’avril, le magasin Lozeau, situé sur la Plaza Saint-Hubert, accueillera son expertise pour le grand bénéfice de la clientèle et du public.

« Honnêtement, c’est plus un honneur pour moi que pour eux. Pour moi, Lozeau est un classique, un fleuron de la photographie. C’est une entreprise familiale de 90 ans qui ont eu un seul magasin tout au long de ces années-là. Ça marche encore et ça marche bien », raconte Alexandre Champagne, qui a lui-même offert ses services à la boutique reconnue de la rue Saint-Hubert.

Celui qui pratique la photographie par passion depuis l’âge de sept ans et professionnellement depuis quatre ans, permettra au public de bénéficier de son expertise par l’entremise de capsules web, de commentaires personnels et d’une dizaine d’ateliers en magasin.

« Je veux donner la possibilité à tout le monde de faire de belles photos. C’est autant pour les novices et débutants que pour les intermédiaires. Je ne prétends pas avoir la science infuse et être le meilleur photographe au monde, mais j’ai compris des choses et je pense que ça pourrait leur être utile dans leur cheminement en photo, peu importe le résultat qu’ils veulent obtenir », explique le photographe, qui est suivi par près de 80 000 abonnés sur Facebook.

Formation

Avec l’aide de son ami Yanick Lesperance, chargé du montage et de la réalisation, il abordera tout ce qu’il faut savoir sur la photographie à travers 12 capsules qui seront publiées sur sa page Facebook personnelle et celle de Lozeau : le lightroom, le portrait, le noir et blanc, la lumière naturelle, le choix d’équipement ou encore comment s’en tirer à bon prix pour faire des photos.

Le fondateur de Trois fois par jour invite également les intéressés à lui envoyer leurs photos à l’adresse courriel qui sera éventuellement créée afin qu’il partage personnellement ses commentaires.

 « Ce n’est pas de dire si c’est bon ou pas. C’est de commenter de mon point de vue à moi en disant ce que je trouve intéressant, ce que j’aurais fait et les choix qui s’offrent à eux, précise Alexandre Champagne. Je veux autant des vieux de la vieille que des débutants, juste pour qu’on discute de photographie et que les gens entendent l’opinion d’une personne qui travaille là-dedans et qu’ensuite ils développent leur propre signature. »

Quant aux ateliers en magasin, ceux-ci accueilleront un total d’environ 250 personnes réparties en dix séances de quatre heures. À travers celles-ci, le photographe enseignera les techniques pour faire de belles photos avec un téléphone cellulaire.

Au-delà de l’enseignement, Alexandre Champagne vit un rêve : celui d’avoir « une relation étroite et privilégiée » avec le magasin de son enfance, qui lui permettra de se remémorer son premier contact avec le troisième art.

Vos commentaires
loading...