Publicité

La petite histoire du Candide Café

Histoire, Vie de quartier
Le Candide Café est à vendre depuis le début du mois de janvier puisque les propriétaires partent pour un voyage autour du monde pour une durée indéterminée. (photo : Lindsay-Anne Prévost)
Le Candide Café est à vendre depuis le début du mois de janvier puisque les propriétaires partent pour un voyage autour du monde pour une durée indéterminée. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Ils tombèrent en amour en France alors qu’ils travaillaient tous les deux dans un Starbucks, déménagèrent à Montréal et accouchèrent d’un café nommé Candide.

Voici, en résumé, la petite histoire de Coralie et Mickael Rossi, les deux propriétaires du Candide Café établi sur la Plaza Saint-Hubert depuis près de deux ans.

Il y a trois ans, ils ont déposé leurs valises à Montréal avec une expérience en café et service-comptoir acquise à travers différents Starbucks de la région parisienne et de Bordeaux. C’est alors qu’ils ont été charmés par les multiples cafés indépendants de la métropole ; une formule inexistante en France.

« Là-bas on a les cafés-bistro où il est possible de prendre un café en même temps que les autres prennent une bière et mangent un steak-frites et il y a les Starbucks », témoigne Coralie Rossi, rencontrée au Candide dans le cadre de la mise en vente de celui-ci.

L’envie de se joindre à d’autres commerçants indépendants ainsi que le côté familial et hybride de la Plaza Saint-Hubert les ont poussés à s’installer sur cette artère commerciale plutôt qu’ailleurs.

« Quand tu veux, tu peux »

Si le rêve d’ouvrir une entreprise de café miroitait joliment dans la tête du couple, les deux Français ont vite fait face à certaines embûches. Puisqu’ils ne possédaient pas leur résidence permanente, il leur était très difficile d’obtenir un financement. Celui-ci leur était d’autant plus inaccessible parce que les cafés sont considérés comme des restaurants auprès des banques — bien qu’ils ne possèdent pas le même modèle d’affaires — et que ces derniers font trop souvent faillite.

Déterminés et ambitieux, Coralie et Mickael Rossi ont décidé d’ouvrir le Candide par leurs propres moyens financiers grâce à un héritage laissé par le père de la jeune femme.

« Il y a beaucoup de gens qui nous ont dit qu’on y arriverait jamais en vendant que du café, car ça demande beaucoup beaucoup de clients », explique la propriétaire.

Coup de chance ou expertise vis-à-vis de l’entrepreneuriat ? Difficile à dire, mais la clientèle est au rendez-vous. Leur bon flair a notamment mené le Candide à être répertorié par le New York Times, avec deux commerces voisins, comme l’un des cinq endroits à visiter à Montréal.

« On s’est dit que nous étions sur la Plaza Saint-Hubert, que c’est une artère commerciale, qu’il n’y allait pas avoir de périodes creuses à l’année, que les gens viennent été comme hiver à cause de la marquise, qu’il y a des employés de partout ; juste chez Lozeau ils sont 130 personnes. On était bien partie pour faire de la grosse quantité, mais on était les seuls à y croire », rend compte la propriétaire en ajoutant qu’il suffit parfois de mettre l’effort pour que les choses fonctionnent.

Désormais, s’ils ferment une journée, ils ne se font pas engueuler, « mais presque », dit-elle en riant.

Vente du Candide

« Les gens nous ont vu travailler et ce sont eux qui ont fait du Candide ce qu’il est aujourd’hui. Ils nous ont soutenus dans notre expérience et ne nous ont pas assassinés sur les réseaux sociaux. Ils nous ont encouragés, car on est des gens normaux derrière un comptoir à repenser le café la nuit et à fermer plus tard que le bar d’à côté », raconte Coralie Rossi.

Sur les réseaux sociaux, les visiteurs du Candide Café ont été nombreux à exprimer leur tristesse vis-à-vis du départ des deux propriétaires. Ces derniers ne s’inquiètent pas pour autant de la suite des choses.

« C’est triste trois jours, mais une fois que tu as ton café… », conclut Coralie Rossi en assurant qu’elle tiendra une soirée de départ.

À lire également : Le Candide Café est à vendre

Vos commentaires
loading...