Publicité

PRIMEUR : Le Candide Café n’est plus à vendre

Économie
Les deux copropriétaires du Candide café ont accepté une proposition de partenariat plutôt que la vente complète de leur commerce. Julien et Elena se joignent à l'aventure de Mickael et Coralie. (photo : gracieuseté du Candide Café)
Les deux copropriétaires du Candide café ont accepté une proposition de partenariat plutôt que la vente complète de leur commerce. Julien et Elena se joignent à l’aventure de Mickael et Coralie. (photo : gracieuseté du Candide Café)

Alors que les deux propriétaires du Candide Café annonçaient la vente de leur commerce en janvier dernier, ces derniers se retrouvent plutôt avec de nouveaux partenaires d’affaires.

« Grâce à la communication de la vente du Candide café, nombreux ont été les gens intéressés ainsi que les rencontres et les propositions d’achat depuis le mois de janvier. Le Candide cherchait de nouveaux acquéreurs, il voit plutôt son équipe s’agrandir en accueillant deux copropriétaires : Julien et Elena », peut-on lire dans un communiqué envoyé en primeur au Journal La Petite-Patrie.

Coralie Rossi et Mickael Rossi vont donc pouvoir entreprendre leur voyage autour du monde en Westfalia tout en gardant un lien avec leur petit café de la Plaza Saint Hubert.

Les deux nouveaux partenaires d’affaires, un jeune couple de Français installés à Montréal depuis quatre ans, « partagent les valeurs qui ont fait le Candide et qui le développeront dans un futur proche », peut-on également lire dans le communiqué.

Julien Perroy, le nouveau gérant et copropriétaire, sera présent derrière le bar du Candide dès le 3 avril prochain. 

Le Café sera fermé temporairement du 10 au 12 avril afin de faire des travaux de rénovation, question aussi d’installer la terrasse à temps pour le printemps.

Mickael et Coralie prendront la route après l’anniversaire du Candide café, le samedi 13 mai.

La nouvelle équipe tient également à remercier tous ceux qui ont partagé la nouvelle de la vente et ceux qui leur ont montré tout leur amour pour leur commerce.

À lire également : La petite histoire du Candide Café

Vos commentaires
loading...