Publicité

Séance d’idéation sur le projet Viaduc 375

Vie de quartier
Viaduc 375
Une cinquantaine de résidents de Rosemont-La Petite-Patrie, du Plateau Mont-Royal et du Mile-End se sont rassemblés à l’école Lambert-Closse pour proposer des idées d’aménagement au projet Viaduc 375. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Plus d’une cinquantaine de citoyens se sont réunis le 1er mars dernier pour proposer des lignes directrices d’intervention en vue de l’aménagement du Viaduc Van Horne, qui deviendra le Viaduc 375 à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal.

La cinquantaine citoyens présents venaient de Rosemont-La Petite-Patrie, du Plateau Mont-Royal et du Mile-End, soit les trois quartiers encadrés par le viaduc. Ceux-ci se sont rassemblés à l’école Lambert-Closse, située à l’angle des rues Bernard et Saint-Urbain, pour proposer des pistes d’idéation sur la sécurité et la mobilité, l’aménagement, la programmation, les attraits pour les familles et le patrimoine et paysage du Viaduc 375.

Le Viaduc Van Horne subira sa transformation temporaire sur les deux voies du côté sud, du 2 au 8 octobre 2017. La consultation citoyenne était organisée les organismes responsables de l’organisation du Viaduc 375, soit la SODER, Les Amis du Champ des Possibles, la Mémoire du Mile-End et le Comité des citoyens du Mile-End.

« On est ici pour penser à court terme, trouver des idées, prendre l’avantage de bonifier cet espace et l’équipement déjà existant » explique Mikael St-Pierre, directeur adjoint et urbaniste à l’Écoquartier de Rosemont-La Petite-Patrie.

Patrimoine

« À travers le processus, on espère impliquer des groupes de citoyens de ruelles vertes, des écoles ou d’autres organisations qui pourraient être intéressées à réutiliser les objets. On ne veut pas produire des éléments juste pour vivre une petite fête d’une semaine sur un viaduc », précise la coordonnatrice au développement des Amis du Champ des Possibles, Caroline Magar.

Celle-ci désire notamment valoriser le lègue ferroviaire et industriel du quartier, dont l’entrepôt Van Horne, l’Industrie du Capitol et l’ancienne gare de triage Saint-Louis maintenant connue sous le nom du Champ des Possibles.

Pour répondre à ce souhait, les citoyens ont proposé que l’histoire du patrimoine soit entendue sur tout le long du viaduc grâce à des microphones. D’autres ont également suggéré de faire ressortir les endroits plus insolites ou méconnus des Montréalais ou encore que le viaduc soit divisé en trois parties, de manière à raconter trois histoires différentes. Les organisateurs du Viaduc 375 doivent toutefois essayer d’éviter la création de foules à un même endroit afin d’assurer la fluidité de la circulation.

Un Viaduc 375 pour toutes les générations

Viaduc 375

Les citoyens présents avaient le droit à trois tours de table de 15 minutes pour partager leurs idées sur différentes thématiques. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Deux membres du groupe UTSAVA se sont présentés à la concertation pour présenter leur service de DJ au soleil levant, en précisant être axés sur la musique tonale. Leur présence permettrait ainsi au viaduc d’être animé du matin jusqu’au soir.

L’idée a engendré la suggestion de mettre sur pied une séance de yoga ou de taï-chi, qui viendrait parfaitement se joindre à la musique relaxante du groupe.

Pour amuser les enfants, les citoyens ont lancé l’idée de transformer le viaduc avec des espaces pour le conte, des énigmes et une chasse au trésor à découvrir tout au long du parcours. Puisque le viaduc peut être long à la marche pour les petits, les plus alertes ont pensé à indiquer la distance de marche restante, sans oublier l’installation de toilettes. Plusieurs idées originales sont ressorties, comme de mettre en place une estrade pour grimper jusqu’au viaduc ou encore une glissade pour en sortir.

Résultats connus prochainement

Bien que les idées proposées par les citoyens ne seront pas assurément sélectionnées, la consultation a permis aux organisateurs de faire le point sur les développements qui ont eu lieu depuis l’annonce du projet en novembre dernier.

Ceux-ci ont rappelé leur collaboration avec MAPP_MTL, qui créera des projections vidéos sur l’entrepôt Van Horne et leur partenariat avec le festival Phenomena pour une parade fantaisiste qui se tiendra le 7 octobre. Le Wakiponi mobile délaissera quant à lui son camion pour privilégier le vélo et installer des projections vidéos et sonores autochtones dans le Champ des Possibles.

Les résultats de la consultation citoyenne seront connus dans la semaine du 31 mars. Les organisateurs étudieront ensuite la faisabilité des idées avec des concepteurs.

Selon Mikael St-Pierre, la décision de la Ville de Montréal de démolir le Viaduc Van Horne pour le reconstruire n’influencera pas l’organisation du Viaduc 375 puisqu’il s’agit d’un événement à court terme.

À lire également : Quel avenir pour le Viaduc Van Horne?

 

Vos commentaires
loading...